Le Spectre de la rose | Création 2017 | Relecture #1

"Un homme n'est vieux que lorsque les regrets ont pris chez lui la place des rêves ». John Barrymore (1882-1942)

Le spectre de la rose est un ballet créé en 1911 par Michel Fokine, sur un livret de Jean-Louis Vaudoyer d'après Théophile Gautier, et une musique de Carl Maria von Weber (Invitation à la danse) orchestrée par Berlioz. Création de ce ballet le 19 avril 1911 à l’Opéra de Monte-Carlo avec comme interprètes deux stars de la danse Tamara Karsavina et Vaslaw Nijinski.

"Cela faisait très longtemps que je voulais me pencher sur cette partition et y poser mon regard de femme. Nous pouvons voir que très peu de femmes chorégraphes voire aucune, à ma connaissance, ont tenté une relecture de ce chef d’oeuvre. J’aimerais proposer en première lecture, une version complètement contemporaine en mettant en scène deux artistes : deux danseurs masculins. 

Un homme rêve d’une femme que lui rappelle le parfum d’une rose. Enivré par ces effluves personnifiées par un autre danseur il se trouve entrainé dans une valse envoutante. Lorsque le rêve s’évanouit, le dormeur se réveille et trouve une rose à ses pieds.

Ma démarche chorégraphique sera d’éviter tout ce qui ne pourrait être que superficiel ou ornemental. Je souhaite ne m’en tenir qu’à l’aspect poétique des sentiments qui évoquent la rencontre de deux univers, de deux souffles unis dans la même pensée, le même soupir, le même parfum à travers le vertige, la rêverie, les songes, l’amour, et le poids des senteurs ...

C’est de la rencontre des deux interprètes, issus de deux univers chorégraphiques complètement différents, que cette pièce naîtra afin d’évoquer la force d’évocation d’un parfum, le romantisme et la place de la beauté dans notre société actuelle. Revisiter un classique afin de démontrer que son propos reste intemporel." Christine Hassid

  crédit photo : Emilie Jacomet

 ARRANGEMENTS MUSICAUX ET VOIX

CLEMENT DOUMIC  

Christine a confié le projet à Clément Doumic, musicien du groupe montant de la scène rock Feu! Chatterton. Le texte de Théophile Gautier chanté par une femme envoûtante au grain pur d'une allure quasi immatérielle ; une conteuse des temps modernes. La voix de Georgia Ives conte le poème de Théophile Gautier, tel un slam lyrique, qui garde la clarté de la voix chantée et le rythme de la voix parlée. Elle représente l’être aimée, tel un épanchement de l’âme. L’instrumental de Berlioz est revisité par Clément Doumic, Berlioz joué par des instruments plus « rock » pour accentuer l’intemporalité de cette oeuvre et de ce thème.

__ CLEMENT DOUMIC est un compositeur et musicien de 29 ans vivant à Paris. Après quelques années passées au conservatoire pendant son adolescence, il poursuit son éducation musicale en autodidacte avec la guitare, les claviers, et la musique assistée par ordinateur.
Après son cursus universitaire, il se lance entièrement dans la musique en compagnie de deux amis de longue date pour former et faire vivre le groupe Feu! Chatterton, rock multi-influences, littéraire et francophone.
Parallèlement à la composition de chansons pour le groupe et ses tournées, il collabore aux arrangements pour divers artistes et compose ses premières musiques à l’image. Ses premiers travaux de bandes originales voient le jour cette année, avec notamment les courts métrages "Pas Ici" (Pierre Boulanger, 2016), "Le Grand Bain" (Valérie Leroy, Grand Prix du concours HLM sur cour(t) 2016) ou encore le long métrage "La Forêt de Quinconces" (Grégoire Leprince-Ringuet, Sélection Officielle du Festival de Cannes 2016).
Après quelques collaborations pour le spectacle vivant notamment en théâtre, il se lance dans l'aventure de la musique pour la danse contemporaine après sa rencontre avec la chorégraphe Christine Hassid. Ses influences pour la musique à l’image et aux mouvements sont multiples, allant de Greenwood à Frahm, en passant par le minimalisme inspiré de Haneke ou Ceylan.
(c) Sigried Duberos

 

GEORGIA IVES

Georgia Ives, une Artiste hors normes aux multiples talents ! La voix de Georgia Ives conte le poème de Théophile Gautier, tel un slam lyrique, qui garde la clarté de la voix chantée et le rythme de la voix parlée. Elle représente l’être aimée, tel un épanchement de l’âme ...

__ A propos de GEORGIA IVES : Passionnée par la danse contemporaine, la musique et la création, Georgia Ives entre en 2001 au CNR de Paris en danse contemporaine pour 4 ans, et intègre le Conservatoire De Paris Cnsmdp en 2005. En 2009, avec le Junior Ballet contemporain, elle interprète le duo Sunset Fratell de Jean-Claude Gallotta. Elle rejoint le Centre Chorégraphique National de Grenoble en 2011 pour la création du Sacre du Printemps et participe depuis à toutes les créations du chorégraphe.
En parallèle, Georgia développe un training physique "de mise en situation", quelle que soit la discipline (danse, théâtre, cirque), et chorégraphie pour différents projets (cinéma, pièces de théâtre, clips vidéos).
Georgia chante depuis l'enfance. Elle assure pendant 8 ans des prestations de voix pour TF1 Jeunesse (jingles, génériques chantés), chante pour des spots publicitaires, et dans plusieurs groupes en live (Rock, Rhythm 'n' blues).

 

 

PARTENAIRES

Ministère de la Culture - Drac Nouvelle Aquitaine

Soutien du Centre Chorégraphique National de Nouvelle-Aquitaine en Pyrénées- Atlantiques – Malandain Ballet Biarritz. Accueil Studio saison 2016-2017

Cuvier CDC

OARA - aide à la diffusion

Ville de Bruges

Espace culturel Treulon

Création et diffusion u parfum par Parfum Cosmetic World France - PCW France